La pédagogie est une science ! (Alain Astouric).

Groupe de jeunes adultes en formation professionnelleQuoi qu’en disent quelques-uns, la pédagogie est une science dont les techniques et les façons de faire s’apprennent. Certes, une science non exacte, puisque éminemment humaine, mais une science à part entière.

Et, même si en la matière, comme en tout domaine, les uns sont plus doués que les autres, il existe des fondamentaux de la pédagogie qui sont pour tous des ressources.

En fait, la capacité à former s’appuie sur trois piliers : la connaissance du fond que l’on enseigne et que rien ne peut remplacer ; l’acceptation d’une prise de risque relative, qui est aussi une école de transformation de soi vers l’assurance et l’équilibre et, en troisième lieu, les fondamentaux de la pédagogie qui sont sensiblement les mêmes quel que soit le public, quel que soit le sujet enseigné et quel que soit le (ou les) mode(s) de formation.

Qu’il s’agisse en effet de formation en ligne, de e-formation, de formation à distance par classe virtuelle, de MOOC (Massive Open Online Courses) ou leur inverse les SPOC (Small Private Online Course) ; qu’il s’agisse de formation digitale et a fortiori de formation présentielle ou d’accompagnement, la formation s’adresse forcément à des personnes. Ces personnes acquièrent de nouvelles connaissances et de nouveaux comportements suivant un processus biologique, immuable, qui se produit dans le cerveau : l’apprentissage.

C’est-à-dire que, grâce aux informations dont se nourrit le formé, via ses cinq sens, en particulier par la vue et l’ouïe, il se produit en lui un changement de comportement observable et persistant, que l’on appelle apprentissage.

Or, nous le savons bien, nos sens sont les mêmes depuis quelques millénaires et, sauf événement extraordinaire (!?), le resteront pour quelques temps encore. En conséquence, quel que soit le mode de formation, quel que soit le canal d’enseignement emprunté, l’enseignement s’appuie sur les mêmes fondamentaux pédagogiques.

Ce sont ces fondamentaux que mets un œuvre tout formateur/concepteur lorsqu’il soutient, encourage, conseille, considère, valorise ; lorsqu’il sait aussi se mettre à la place des personnes à former, quand il conçoit ; lorsqu’il accepte de s’effacer quant il le faut, mais tout en restant présent, attentif et même vigilant et, aussi, lorsqu’il sait proposer un ordre favorable à l’acquisition de savoirs et, enfin, lorsqu’il crée et entretenir les conditions qui favorisent l’émergence de la motivation des apprenants.

En d’autres termes réussir une intervention de formation c’est, quel que soit le mode d’enseignement, prévoir :

– Un accueil qui instaure une véritable et sincère relation pédagogique ;

– Des objectifs clairs et réalistes pour donner envie d’atteindre la cible ;

– Des évaluations de l’apprentissage qui mesurent la progression de chacun pour en tirer partie ;

– Des techniques pédagogiques suffisamment variées pour ne pas lasser ;

– Une saine gestion des événements teintée de confiance et de respect ;

– Un soin particulier apporté à la communication orale, écrite et visuelle ;

– L’évaluation de l’enseignement de chaque session pour améliorer encore les suivantes.

Alain Astouric

Share

Verbiage Auteur

Laissez un avis ou un commentaire