« La vérité sur ce qui nous motive » (Daniel Pink). La carotte et le bâton c’est fini.

 La verite sur ce qui nous motive

On a  longtemps pensé que la promesse d’une récompense financière ou la crainte d’une sanction, suffisaient à motiver un individu et obtenir de lui l’amélioration de ses performances.

Comment expliquer alors le succès de l’encyclopédie collaborative Wikipédia rédigée par des contributeurs bénévoles, là où l’encyclopédie Encarta de Microsoft possédant les professionnels les mieux rémunérés a échoué ?

Et si l’argent et les sanctions ne suffisaient plus ?

Qu’est ce qui nous motive vraiment, nous pousse à l’action et la performance ? Comment influencer notre niveau de motivation ou celui d’autrui ?

Vous avez là rapidement énoncées quelques interrogations auxquelles s’attaque Daniel Pink.

Quelles sont nos motivations ?

Tout d’abord, il n’existe pas qu’une forme de motivation, mais trois. Les deux premières sont les plus connues :

  • la motivation biologique pour répondre par exemple aux nécessités naturelles (manger, boire, s’accoupler…) ;
  • la motivation extrinsèque celle qui nous pousse à agir en réaction à des stimuli extérieurs dont le plus évident est la récompense financière. Celle ci ne fonctionne qu’à brève échéance et se limite aux activités simples, répétitives, manuelles et s’avère peu efficace pour les travaux nécessitant de la créativité.

L’exemple de Wikipédia et d’Encarta permet de démonter la croyance selon laquelle il n’est possible de mobiliser les hommes et leur naturelle aversion pour le travail que par une incitation financière. Cette idée est non seulement fausse, souvent contreproductive et parfois même dangereuse.

Pink met alors en évidence un troisième type de motivation :

  • la motivation intrinsèque, celle qui fait partie de nous, qui est faiblement influencée par les données extérieures, sans doute la plus puissante.

La motivation intrinsèque repose sur nos centres d’intérêt, principes, notre morale, nos idéaux.

« La motivation intrinsèque, celle qui nous pousse à nous lancer dans une activité parce qu’elle est intéressante, parce qu’elle représente un défi à relever ou parce qu’elle absorbe l’esprit, est essentielle pour atteindre de hauts niveaux de créativité. »

C’est là la clef de la réussite d’un projet, d’une entreprise motivante.

Trève de verbiage, place à l’auteur qui présente et développe dans cette intervention TED sa réflexion sur la « surprenante science de la motivation ».

  

Notre motivation, résultat d’une équation ?

De ses analyses des travaux scientifiques Pink aboutit à l’équation suivante :

Motivation = autonomie + maîtrise + finalité

« Quand on néglige les composantes de la motivation véritable, c’est à dire l’autonomie, la maîtrise des choses et la finalité de ce que l’on fait, la récompense limite l’action. »

Cette équation posée, Daniel Pink fournit « une boîte à outil »et des méthodes pour éveiller la motivation, que l’on se situe dans le contexte professionnel ou familial.

« Le secret de la performance et de la satisfaction – dans les entreprise, l’enseignement ou dans notre vie personnelle -, c’est le besoin profondément humain de diriger sa propre vie, d’apprendre de créer de nouvelles choses et de s’améliorer. »


Avis

A lire absolument pour qui souhaite comprendre les mécanismes de la motivation et de la démotivation.  L’analyse de Pink basée sur l’importance de la finalité et l’autonomie, n’est pas sans rappeler celle d’Eric Raymond dans « La Cathédrale et le bazar » ou encore la vision du management du XXI ème siècle de Vineet Nayar  dans « Les salariés d’abord, les clients ensuite ».

Le management du XXème siècle basé sur « la carotte et le bâton » est mort ou du moins vit ses dernières heures.

La vérite sur ce qui nous motive (Broché)
by Daniel H. Pink

Price: EUR 19,90
10 used & new available from EUR 10,99
4.4 étoiles sur 5 (39 customer reviews)

La vérite sur ce qui nous motive – Editions LEDUC

Share

Verbiage Auteur

Commentaires

    mc bright

    (5 avril 2013 - 8 h 02 min)

    Très interessant

      Verbiage

      (5 avril 2013 - 8 h 43 min)

      Les concepts et les études présentés par D. PINK valent effectivement le détour.

    tonygalo54

    (9 juin 2016 - 17 h 18 min)

    l’utilité de complimenter les collaborateurs pour un travail bien exécuté, un projet mené à son terme avec efficience est très grande pour développer la motivation et la satisfaction. Un salarié qui se sent apprécié est plus motivé (Besoins d’estime de soi et des autres de Maslow) : souvent, on sanctionne systématiquement des erreurs ou des échecs, mais on ne félicite pas toujours pour des succès.
    source : Conditions de travail et satisfaction au travail : http://www.officiel-prevention.com/formation/formation-continue-a-la-securite/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=139&dossid=464

Laissez un avis ou un commentaire